Virming

logo du site
  • Virming
  • Virming
  • Virming
  • Virming

Accueil du site > Tourisme > L’orgue

L’orgue

  • L’une des richesses de notre patrimoine réside dans l’instrument décrit comme les trompettes du Seigneur dont chaque sonnerie est une prière et qui exaltent l’unité de foi de la communauté , les orgues donc."

En effet, le département de la Moselle renferme de véritables trésors instrumentaux dont les plus anciens datent du 16éme siècle ! A Virming, nos orgues sont de facture contemporaine : 1988. L’instrument d’auparavant était trop abîmé par le temps pour être réparé. Grâce à la générosité des habitants du village et à une formidable solidarité, les orgues purent être reconstruites. Composition de l’orgue :

  • Clavier manuel C-A°-D-d’’’ 51 notes,
  • Bourdon 8’ 8/DViole 8’,
  • Flûte traversière 8’ D c dièze,
  • Montre 4’,
  • Flûte à cheminée 4’ 8/DNazard 3’ 8/D,
  • Doublette 2’Tierce étroite 1 3/5’ D,
  • Mixture III-IV 1’,
  • Trompette 8’ 8/DPédale C-A°-D-d’ 27 notes,
  • Buzène 8’,
  • Tremblant doux Tirasse mobile.

En effet, les fêtes du village organisées pendant la période estivale ont permis de récolter suffisamment d’argent pour subvenir aux coûts de fabrication. L’ensemble est remarquable d’ingéniosité : de petite taille, les orgues prennent place sur la tribune de l’église, en lieu et place des anciennes.

Réalisées dans du hêtre clair, elles dégagent un son clair et original reconnu par les plus grands organistes. Des compacts discs ont d’ailleurs été enregistrés à l’intérieur de l’église. L’originalité de ce patrimoine en Moselle appelait une action culturelle novatrice.Ainsi, en 1991, le Conseil général instaurait la première Route des Orgues à travers le département. Ainsi, pendant l’été résonnaient les instruments grâce aux talents des plus grands à chaque étape de cette route particulière. Virming fut ainsi choisit à plusieurs reprises pour son acoustique originale. Le loup de l’orgue. Sur la partie sommitale de gauche de l’instrument, l’œil exercé aperçoit un loup sculpté dans le bois ! L’étrange animal ouvre une gueule béante d’où s’échappe une large langue rouge ! Volonté d’effrayer les ouailles de notre village ? ...

Non, il rappelle le sobriquet affublé aux habitants de Virming autrefois, les Wirmingenwolf ou Loups de Virming, réputés pour leur caractère taciturne et la solitude de leur village dans la campagne lorraine. "



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF